Charte éthique

Charte d’Engagements Éthiques des Candidats

Dans un souci d’exemplarité éthique et en suivant les recommandations d’Anticor et de Transparency International, nous, candidats soutenus par Europe Ecologie-les Verts (EELV), la France Insoumise et Génération·S, dans le cadre de l’élection des conseillers des Français de l’étranger, déclarons nous conformer aux engagements suivants :

1- Prévention des conflits d’intérêt :

– Exercer les fonctions qui nous seront confiées avec impartialité, diligence et probité en poursuivant le seul intérêt général des français et françaises de l’étranger, à l’exclusion de tout intérêt personnel ou particulier ;

– Faire connaître avant le débat et le vote tout intérêt personnel qui serait en cause dans les affaires soumises à l’organe délibérant dont nous sommes membres et à nous récuser le cas échéant ;

– Nous abstenir de prendre des mesures nous accordant un avantage personnel.

2- Lutte contre la corruption :

– N’accepter aucun cadeau ou avantage d’un autre élu, d’un parti politique, association, entreprise etc.. quel que soit le pays d’implantation ou de résidence de l’intermédiaire qui l’offre ; 

– Réserver l’utilisation des ressources et moyens mis à votre disposition pour l’exercice de nos fonctions.

3- Transparence de la vie publique et disponibilité des élus :

– Participer avec assiduité aux réunions du Conseil consulaire délibérant ;

– Rendre compte par voie de publication des travaux et des décisions prises dans le cadre de nos fonctions.

4- Participation des citoyens aux décisions locales :

– Associer la population aux décisions du conseil consulaire dans le cadre de ses commissions, au moyen de permanences et de consultations publiques directes régulières ;

– Dialoguer avec les différents organes représentant les Françaises et Français de l’étranger.

5-  Actions en conformité avec les valeurs de l’écologie politique : 

– Promouvoir auprès du Conseil consulaire l’écologie, l’urgence à traiter ou à prendre en compte les crises climatiques et du vivant dans ses décisions ;

– Promouvoir les travaux scientifiques, les connaissances existantes et en cours qui sont pertinentes pour éclairer la prise de décision du Conseil Consulaire.